wrapper

Lundi 18 Octobre 2021

Accueil  |  Qui sommes-nous ?  |  Contact  |   Version Arabe

Fil d’actualités :

- APS- elfaycal.com:


CONAKRY - Les appels au calme et au retour à l'ordre constitutionnel se sont multipliés depuis dimanche, lorsque les forces spéciales guinéennes ont pris le contrôle du palais présidentiel, arrêté le président Alpha Condé et "dissous" les institutions et la Constitution en vigueur.


Dans la journée de dimanche, des tirs nourris ont été entendus dans la commune urbaine de Kaloum, dans le centre de Conakry, en Guinée, où se trouvent le palais présidentiel et plusieurs départements ministériels.
Dans l'après-midi, le ministère guinéen de la Défense a déclaré que "la garde présidentielle, soutenue par les forces de défense et de sécurité, a contenu la menace et repoussé le groupe d'insurgés".
Cependant, plus tard dans la journée, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya a annoncé que ses forces avaient arrêté le président Alpha Condé et dissous le gouvernement ainsi que les institutions nationales.
Les frontières du pays ont été fermées et sa Constitution a été déclarée invalide dans cette annonce. Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrait M. Condé entouré d'un groupe de soldats armés.
Préoccupé par la situation prévalant en République de Guinée, l'Algérie a réaffirmé lundi, son "attachement aux principes cardinaux de l'Union Africaine (UA), notamment le rejet de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement tel qu'énoncé par la décision d'Alger de 1999 et réaffirmé par la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance".
Le SG de l'ONU, Antonio Guterres, a de son côté condamné toute prise de pouvoir par la force des armes appelant à la libération immédiate du président Alpha Condé".
L'Union africaine qui compte 55 Etats membres, a appelé à la libération immédiate de M. Condé. Felix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo (RDC), et président en exercice de l'UA, et Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'UA, ont en outre demandé au Conseil de paix et de sécurité de l'UA de se réunir d'urgence pour examiner la nouvelle situation en Guinée et prendre les mesures appropriées aux circonstances.
L'organisation des Etats ouest-africains, la Cédéao, a exigé également "le rétablissement de l'ordre constitutionnel afin d'éviter le recours aux sanctions".
L'Union européenne (UE) par le biais de son haut représentant pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a condamné dans un tweet le coup d'Etat en Guinée, appelant à la libération du président Condé.
Aux Etats Unis, le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price, a exhorté toutes les parties à éviter la violence et à engager le dialogue. La France qui a vivement réagi au coup de force, a demandé "le retour à l'ordre constitutionnel".
De son coté, la diplomatie russe a affirmé, qu'elle suivait les développements en Guinée avec une profonde inquiétude, soulignant qu'elle rejette toute tentative inconstitutionnelle de changement de pouvoir.
A ce titre, la Chine, par la voix du porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin,  a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue, à respecter les intérêts fondamentaux du pays et à résoudre les problèmes par le dialogue et la consultation".
Le président du Burundi Evariste Ndayishimiye a condamné le coup de force en lançant un appel au calme, alors que le gouvernement du Nigeria a exhorté les militaires à rétablir l'ordre constitutionnel sans délai et à protéger toutes les vies ainsi que les biens".
Aussi, l'Egypte a appelé toutes les parties en Guinée à faire preuve de retenue et à régler la crise de manière pacifique.
Alors que l'incertitude règne sur l'évolution de la situation à Conakry, la société civile guinéenne a appelé à mettre rapidement en place un cadre national de dialogue. Les nouvelles autorités doivent annoncer leur "feuille de route" lundi, selon des médias.

***

Pour acheter le dernier ouvrage littéraire publié par « elfaycal.com » dédié aux écrivains arabes participants:
« Les tranchants et ce qu’ils écrivent! : emprisonné dans un livre » veuillez télécharger le livre après achat , en suivant ce lien:
رابط شراء و تحميل كتاب « الفيصليون و ما يسطرون : سجنوه في كتاب! »
http://www.lulu.com/shop/écrivains-poètes-arabes/الفيصليون-و-ما-يسطرون-سجنوه-في-كتاب/ebook/product-24517400.html
رابط لتصفح و تحميل الملحق الشهري العددين ـ 29/ 30 أفريل ـ ماي 2021 ـ
https://fr.calameo.com/read/006233594eba57a00a174

‎طالعوا الصفحة الإجتماعية للصحيفة و اشتركوا فيها لنصرة الكلمة الحرة
Pour FEUILLETER ou télécharger le supplément mensuel de "elfaycal.com" numéros 29 et 30 mois (avril et mai 2021)
format PDF, cliquez ou copiez ces liens :
https://fr.calameo.com/read/006233594eba57a00a174
*****
أرشيف صور نصوص ـ في فيديوهات ـ نشرت في صحيفة "الفيصل
archive d'affiches-articles visualisé d' "elfaycal (vidéo) liens روابط
https://www.youtube.com/watch?v=LTuxqpDqnds

‎ـ تبرعوا لفائدة الصحيفة من أجل استمرارها من خلال موقعها
www.elfaycal.com
- Pour visiter notre page FB,et s'abonner si vous faites partie des 
défendeurs de la liberté d'expression et la justice cliquez sur ce 
lien: :https://www.facebook.com/khelfaoui2/
To visit our FB page, and subscribe if you are one of the defendants of 
freedom of expression and justice click on this 
link: https://www.facebook.com/khelfaoui2/
Ou vous faites un don pour aider notre continuité en allant sur le 
site : www.elfaycal.com
Or you donate to help our continuity by going to the site:www.elfaycal.com
https://www.paypal.com/donate/?token=pqwDTCWngLxCIQVu6_VqHyE7fYwyF-rH8IwDFYS0ftIGimsEY6nhtP54l11-1AWHepi2BG&country.x=FR&locale.x=
* (الصحيفة ليست مسؤولة عن إهمال همزات القطع و الوصل و التاءات غير المنقوطة في النصوص المرسلة إليها .. أصحاب النصوص المعنية بهكذا أغلاط لغوية يتحملون

مسؤوليتهم أمام القارئ الجيد !)

 

Dernière modification le mercredi, 08 septembre 2021

Media

Colonnes d'El-Faycal

A Propos

El-Faycal, est une édition internationale bilingue ( Français/Arabe ) :: son existence se renforcera forcément par votre adhésion et votre réaction avec notre noble projet, dans le but d'élargir nos horizons de la liberté de la presse et d'expression. à ceux qui croient en un projet respectueux et objectif nous comptons sur leurs sympathie et surtout les "dons" pour faire vivre ce support et l'agrandir.  Pour toute information, contactez la Direction.

Newsletter

Inscription à la newsletter

Faire un don

Vous pouvez aider votre journal et défendre la liberté d'expression, en faisant un don de libre choix: par cartes bancaires ou Paypal, en cliquant sur le lien de votre choix :